Strict Standards: Declaration of JParameter::loadSetupFile() should be compatible with JRegistry::loadSetupFile() in /var/www/libraries/loader.php on line 197

Chemin de fer Niamey-Dosso : insuffler une dynamique favorable au respect du délai prescrit


 

Le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou a effectué hier, une visite sur le chantier de construction du chemin de fer Niamey-Dosso. Le Chef de l'Etat est allé constater de visu, l'état d'avancement des travaux de ce projet qui lui est cher. Issoufou Mahamadou a successivement visité l'unité de fabrication de traverses en béton à Niamey, les deux ouvrages (ponts) en construction sur la ligne entre Niamey et Dosso et la base de fabrication des différents panneaux de voie ferrée.

Le Président de la République qui est accompagné par le ministre d'Etat à la Présidence, M. Albadé Abouba, le ministre de l'Equipement, M. Ibrahim Nomao, le ministre directeur de cabinet, M. Issoufou Sidibé et de ses conseillers techniques, s'est dit satisfait du déroulement du chantier malgré la lenteur constatée.

Au cours de cette visite, le Chef de l'Etat a reçu d'amples explications de la part du directeur général de Bolloré logistic-Africa, M. Joel Broux sur l'avancement du chantier afin d'atteindre l'objectif qui est de poser les rails sur la liaison Niamey-Dosso avant le 18 décembre. Après la visite, le Chef de l'Etat a estimé que le chantier se déroule normalement. Seulement, il y a quelques problèmes qui vont être surmontés par l'entreprise chargée de l'exécution du chantier. «Ma préoccupation, c'est d'honorer l'engagement qui a été pris, celui de terminer le tronçon Niamey-Dosso avant le 18 décembre. Il y a quelques problèmes, mais je fonde l'espoir que ces problèmes vont être rapidement réglés », a dit le Chef de l'Etat.

Ce qui, a-t-il dit, passe certainement par la réorganisation du travail, en travaillant 24/24 heures. «Ce sont les consignes que j'ai données et je pense qu'on y arrivera», a affirmé SE. Issoufou Mahamadou. Le plus important pour lui, c'est de fixer un objectif, et demander à l'entreprise d'aller vers la réalisation de cet objectif. «Mon objectif est que, je puisse me rendre le 18 décembre 2014 à Dosso avec les Chefs d'Etat du Conseil de l'Entente qui viendront au sommet qui se tiendra le 17 décembre», a-t-il insisté.

Auparavant, dans les explications de M. Joel Broux, Directeur général Bolloré logistic-Africa sur l'unité de fabrication de traverses en béton armé, il ressort que le groupe transportait ces produits de la Côte d'Ivoire, ce qui constitue pour l'entreprise un délai d'acheminement très lent. «Cette unité de production nous permet de régler le problème d'approvisionnement en Béton. Nous avons deux types de traverses, en Bois qui nous viennent de Doualla (Caméroun) et en Béton qui nous viennent de la Côte d'Ivoire. Le fait de les produire à Niamey et à Dosso dans nos deux usines nous permet d'avoir 800 traverses par jours, soit ½ km de voie par jour », a-t-il expliqué, les deux usines de fabrication ont permis selon le DG de Bolloré Logistic Africa, la création de 50 emplois pour les jeunes. Mais, «ce qui est important, c'est que nous faisons aussi un transfert de compétence. Les équipes nigériennes travaillant avec nos différents experts vont être rodées dans les travaux ferroviaires. Nous avons aussi développé l'économie locale en achetant localement les matériels des travaux», a-t-il déclaré.

Les travaux de constructions des deux ponts au PK12 et au PK14 sont exécutés la SOGEA-SATOM sous traitant du groupe. Le premier pont est d'une longueur de 34m alors que le 2ème est long de 16m. Ces ponts sont dans leur phase d'avancement optimal et ils seront livrés en début du mois de novembre. «Nous avons déjà approvisionné du matériel et le Chef de l'Etat était convaincu après avoir vu les différents panneaux », a poursuivi M. Joel Broux. Le responsable Bolloré logistic-Africa a en outre expliqué au Chef de l'Etat qu'en situation réelle comment se fabriquent les panneaux de 18m des voies du chemin de fer qui sont stockés à la base, située après le village de Soray et qui a constitué la dernière étape de la visite du Président de la République.

«Nous avons déjà stocké des panneaux pour 25 km de voie ferrée, étant entendu que, nous avons 25 km de voie directement posées sur la plate forme. Nous avons aujourd'hui 50 km de voie achevée. A la vitesse de production d'environ 3 à 4 km de voie par semaine sur les deux ateliers, nous garantirons l'approvisionnement d'environ 100 km de voie ferrée. Il reste les 40 km à traiter à l'approche de Birni, ce qui constitue un problème spécifique que, nous allons régler en relation avec le ministère de l'Equipement qui est le maitre d'ouvrage et les différents services de l'Etat », a-t-il soutenu avant de souligner que son groupe a réalisé une performance par rapport à l'objectif fixé et qu'ils sont en train de mobiliser leurs moyens et ressources pour atteindre l'objectif final qui est la réalisation de la boucle ferroviaire dans son ensemble dans le délai de 24 mois prévus à cet effet.

Seini Seydou Zakaria

14 octobre 2014
Source : Le Sahel