conf cedeao secu

Dans le cadre du partenariat entre le Conseil de l’Entente et la CEDEAO, le Président de la Commission de la CEDEAO, a invité notre Organisation à participer à la Conférence Régionale de la CEDEAO sur la Situation Sécuritaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest qui s’est tenue du 12 au 14 octobre 2017 à Bamako, en République du Mali. La délégation du Conseil de l’Entente, était dirigée par Monsieur Abdoulaye MOHAMADOU, SEA et composée de Monsieur Issa D. MOKO, DCPPS.

Publié dans Partenariat

sen-sad

Le Conseil de l’Entente a été invité à la 11e Réunion des Ministres de l’Intérieur de la CEN-SAD qui s’est tenue à Niamey les 18 et 19 janvier 2017 sur le thème : « les migrations et les enjeux sécuritaires dans l’Espace Saharien ». Il  a été représenté à ladite réunion par une délégation constituée du Secrétaire Exécutif Adjoint et du Directeur du Département de la Coopération Politique, de la Paix et de la Sécurité.

Publié dans Partenariat

OIG5 SE salue2

Marcel de Souza et Paitrice Kouamé ont échangé le 5 Septembre 2017 sur la mise en oeuvre des points de l'accord.

Un an après la signature d'un accord de coopération entre la CEDEAO et le conseil de l'Entente, Marcel de souza (président de la commission de la Commission de la CEDEAO) a rendu une visite d'amitié à Patrice Kouamé, Secrétaire exécutif du Conseil de l'Entente sis au Plateau le 5 Septembre 2017. il s'est agi pour les dirigeants de ces institutions de faire le point sur la mise en oeuvre de l'accord de la coopération  qui les lie depuis un an. En effet, c'est le 9 septembre 2016 que les deux institutions régionales, conscientes de la complementarité des objectifs qui leur sont assignés et de l'importance de la coordination et de l'harmonisation de leurs politiques respectives dans la construction de l'unité  de la région ouest-africaine, ont formalisé leur cpopération au travers de la signature d'un accord.  Pour les deux organismes, il est plus que necéssaire de contribuer à la promotion et au renforcemement de l'intégration politique et économique en Afrique occidentale. Ainsi, differents secteurs ont été identifiés pour servir de cadres de mise en oeuvre de cet acccord de coopération. Il s'agit de l'échange d'informations et de documents sur divers aspects du développement économique et social du continent; l'échange d'expériences et de ressources humaines dans l'organisation conjointe des séminaires, colloques, stages. L'accord implique aussi des appuis mutuels dans la réalisation des projets des deux institutions. Tout comme la collaboration dans le domaine de la gouvernance politique, économique et financière, ainsi qu'au niveau de la formation et de l'élaboration des politiques et programmes communs.

Ces différents points ont été passés en revue par Patrice Kouamé et son hôte du jour. Celui-ci s'est félicité de cette visite d'amitié qui s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de cet accord de coopération  . " il  y a un an, nous avons signé un accord de coopération avec le Conseil del 'Entente. Nos cadres et experts se sont réunis à Lomé pour établir la feuille de route. Cette visite s'inscrit donc dans le cadre de la mise en oeuvre de cette feuille de route. A ce titre, nous sommes venus voir s'il y a des projets communs à exécuter . La liste d'attente d'adhésion à la CEDEAO est longue et si nous avons  des sous ensembles capables de relayer nos actions qui impactent directement la vie des citoyens, ce n'est pas une mauvaise chose... Nous travaillons pour une meilleure visibilité du Conseil de l'Entente", a déclaré Marcel De souza à la fin de l'entrevue. Pour le Secrétaie Exécutif du Conseil de l'Entente, la visite du président de la commission de la CEDEAO traduit l'excellence de leurs relations, surtout depuis la signature de cet accord. "Nous apprécions positivement cette coopération signée depuis un an.  Les points focaux ont été installés. Nous sommes au stade où des projets concrets vont être exécutés  par délégation au Conseil de l'Entente par la CEDEAO, pour avoir un impact sur les conditions de vie de nos populations, comme le recommandent les Chefs d'Etat" , a précisé Patrice Kouamé. Ainsi, sur l'agenda commun aux deux institutions, figurent, ajoute-il, l'électrification des villages à l'énergie solaire, la réalisation de forages en vue de l'accès à l'eau potable. La sécurité, la sensibilisation à la paix sont également au centre des programmes conjoints des deux institutions.

Source : Fraternité Matin

aff

aff2