Discours d'ouverture du representant du ministre des affaires étrangères, de l'intégration africaine, de la francophonir et des Béninois de l'extérieur à l'occassion de la première réunion du comité des experts du Conseil de l'Entente.

 

- Monsieur le Président du Comité des Experts
- Monsieur le Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente,
- Mesdames et Messieurs les Experts,
- Mesdames et Messieurs.

Au nom du Ministre des Affaires Etrangères, de l'Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l'Extérieur, je voudrais vous souhaiter la bienvenue à l'occasion de la première réunion du Comité des Experts du Conseil de l'Entente.

La présente rencontre du Comité marque le début de la mise en chantier du processus de rénovation de notre organisation sous régionale décidée par les Chefs d'Etat à l'issue de leur Sommet du 05 décembre 2011, à Cotonou.

Il m'est agréable de souligner que ce processus de reforme a commencé le 05 décembre 2011, avec la désignation, puis la nomination du Secrétaire Exécutif en la personne de Monsieur Patrice KOUAME dont la présentation vient de nous être faite par le Président du Comité des Experts.

Monsieur le Secrétaire Exécutif, le choix porté sur votre personne n'est pas un fait du hasard comme le témoigne votre riche et longue expérience de Banquier, d'Administrateur et d'Homme politique dont seulement une toute petite facette vient de nous être révélée. Par votre nomination, les Chefs d'Etat ont voulu garantir le succès du processus de reforme engagé.

Je voudrais aussi saisir cette occasion pour féliciter le Secrétaire Exécutif Adjoint Monsieur Issoufou ISSA, ici présent parmi nous, pour sa récente nomination à son poste.

Mesdames et Messieurs les Experts,

La première session de votre Comité, ce jour, mardi 29 mai 2012, est l'aboutissement des diligences engagées depuis la prise de la décision de la reforme en profondeur du Conseil de l'Entente par les Chefs d'Etat et de Gouvernement lors du Sommet du 11 juillet 2009, à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de cette décision de reforme, il a été procédé à l'audit comptable et financier du Fonds d'Entraide et de Garantie des Emprunts du Conseil de l'Entente (FEGECE) de 2003 à 2010, et à l'audit organisationnel, institutionnel et de gestion du Conseil de l'Entente, de ses institutions spécialisées, projets et programmes.

Ces audits ont révélé des dysfonctionnements importants qui ont fortement entamé la crédibilité de l'organisation au niveau sous régional et régional.

C'est au regard des irrégularités révélées dans la gestion du secrétariat du Conseil de l'Entente que plusieurs mesures ont été prises qui ont abouti à l'adoption, le 05 décembre 2011, par la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement, d'une Charte portant réorganisation du Conseil de l'Entente. Par cette Charte, les Chefs d'Etat ont exprimé leur volonté de faire du Conseil de l'Entente, un espace de paix, de sécurité et de coopération.

En vue de permettre à l'organisation sous régionale d'atteindre les objectifs et les missions à elle assignés dans le cadre de notre environnement sous régional et régional en pleine mutation, la Charte a prévu la création de nouveaux organes dont le Comité des Experts et le Secrétariat Exécutif.

Organe technique qui appuie le Conseil des Ministres dans l'accomplissement de sa mission, le Comité des Experts est chargé de :

- préparer les réunions du Conseil des Ministres ;
- examiner les rapports d'activité du Secrétariat Exécutif et des Institutions spécialisées du Conseil de l'Entente, avant leur soumission au Conseil des Ministres ;
- examiner les rapports financiers et les rapports d'audit sur la gestion et le fonctionnement du Secrétariat Exécutif et des Institutions spécialisées du Conseil de l'Entente avant leur soumission au Conseil des Ministres ;
- suivre l'exécution des décisions et directives de la Conférence et du Conseil des Ministres ;
- formuler des recommandations sur le bon fonctionnement et la gestion transparente des organes et des Institutions spécialisées du Conseil de l'Entente à l'attention du Conseil des Ministres.

Mesdames et Messieurs les Experts,

A l'analyse des attributions de votre Comité, vous mesurez avec moi l'importance de votre rôle dans le processus de reforme en cours.

L'efficacité des décisions du Conseil des Ministres et de la Conférence des Chefs d'Etat est tributaire du bon fonctionnement du Comité des Experts et de la pertinence des conclusions de ses travaux. C'est pourquoi, je voudrais vous inviter à examiner, sans complaisance et avec esprit de responsabilité, l'ordre du jour qui vous est soumis.

La réussite de la mise en œuvre des actions de reforme engagées sous la responsabilité du Secrétaire Exécutif dépend surtout de l'examen que vous ferez des points inscrits à votre ordre du jour et des conclusions et recommandations de vos présentes délibérations.

Il s'agit de doter l'institution d'une nouvelle architecture institutionnelle et d'un cadre stratégique, politique, juridique et financier qui inspire la confiance des Etats membres et des partenaires étrangers.

La qualité des rapports préparés par le Secrétariat Exécutif sur les différents points de l'ordre du jour montre que le changement a effectivement commencé dans la manière de gérer désormais l'organisation et nous donne des raisons de saluer, une fois encore, la décision de reforme en profondeur prise par les Chefs d'Etat et de Gouvernement.

Je souhaite donc que vos délibérations aboutissent à des résultats à la mesure de l'attente des populations qui doutent encore de la raison d'être du Conseil de l'Entente.

En ce qui nous concerne, nous ne doutons pas un seul instant de la qualité des conclusions qui sortiront des travaux de vos présentes assises et qui marqueront, à coup sûr, le début d'une véritable transformation du Conseil de l'Entente face aux défis sous régionaux et régionaux actuels.

C'est sur ces mots d'espoir que je déclare, ouverte la première session du Comité des Experts du Conseil de l'Entente.

Vive le Conseil de l'Entente !
Vive l'intégration sous régionale et régionale !
Je vous remercie.

aff

aff2