12è Réunion du Conseil des Ministres: Déclaration contre l'esclavage en Libye

12 Déc 2017

ESCLAV ACT1 

      DECLARATION DE LA DOUZIEME REUNION ORDINAIRE DU

CONSEIL DES MINISTRES DU CONSEIL DE L’ENTENTE

Le Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente, réuni le dimanche 10 décembre 2017 à Lomé, 

  • Se référant aux valeurs fondamentales contenues dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 ;
  • Vu l’adoptionpar l’Assemblée Générale des Nations Unies, le02 décembre 1949, de la Convention pour la Répressionde la Traite des Etres Humains et de l’Exploitation de la Prostitution d’Autrui ;
  • Considérant la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples adoptée le 28 juin 1981 à Nairobi, République du Kenya, par la 18ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine ;
  • Vu la Charte du Conseil de l’Entente signée le 05 décembre 2011 à Cotonou, République du Bénin, qui amende et complète l’Acte Constitutif du 29 mai 1959 ;
  • Appréciant lesefforts déployés par les Nations Unies etl’Union Africaine pour promouvoir la dignité humaine et le respect des droits de l’Homme;
  • Condamne, avec force,la traite des migrants, les violations flagrantes des droits de l’Homme et autres pratiques esclavagistes qui ont cours en Libye, toutes choses contraires à nos valeurs ;
  • Exige la prise de mesures vigoureuses par les Autorités libyennes pour mettre définitivement fin à ces crimes contre l’humanité ;
  • Encourage l’Union Africaine, l’ensemble des Etats membres et la communauté internationale à poursuivre les efforts déployés pour lutter contre les causes sociales, économiques et environnementales de la migration irrégulière des jeunes africains à travers la mise en œuvredepolitiques inclusives de développement de nos pays,porteuses de création d’emplois pour les jeunes ;
  • Salue les résolutions prises par l’Union Africaine et l’Union Européenne à l’issue de leur Sommetdes 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, République de Côte d’Ivoire, relativement à l’opération de rapatriement volontaire des migrantsde Libye et la mise en place  d’uneTask Forcepour démanteler les réseaux de trafiquants en tous genres ;
  • Recommande aux Etats membres du Conseil de l’Entente de mutualiser les moyens à l’effet de lutter plus efficacement contre ce fléau ;

Fait à Lomé, le 10 décembre 2017.

Le Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente.

Lu 245 fois Dernière modification le vendredi, 22 décembre 2017 09:39