Conférence des chef d'Etat - Niamey 2013

08 Fév 2014

sommet2014Niger, le 17 Décembre 2013 – Le sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Conseil de l'Entente qui s'est ouvert ce mardi à Niamey au Niger a pris fin avec une déclaration finale ayant portée sur le thème « Une entente consolidée pour la paix et le développement ».

Outre la présence du Président nigérien Issoufou Mahamadou, ce sommet a vu la participation des Présidents Yayi Boni du Bénin, Blaise Compaore du Burkina Faso, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et de Faure Essozimna Gnassingbé du Togo. Pendant que le Mali s’est fait représenter par son Premier Ministre Oumar Tatamly, le Sénégal y a délégué Abdelatif Coulibaly, son ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance.

Durant leurs travaux, les chefs d'Etat ont adopté le plan stratégique 2013-2016 et s’engagent à faciliter les échanges en renforçant les infrastructures ferroviaires. Les participants après avoir examiné la mise en œuvre des décisions prises lors de leur dernier sommet sur la réorientation des activités du Conseil de l’Entente, ils ont suivis la présentation des rapports du Secrétaire Exécutif et se sont félicités des efforts déployés en termes de restructuration et de rénovation de leur structure. 



En dehors des questions relatives à leur espace, à la tenue des élections législatives au Togo, des régionales et des municipales en Côte d’Ivoire en cette année, les Chefs d’Etat on abordé d’autres points dont le plus saillant est l’importance du Centre Régional de Formation pour Entretien Routier (CERFER). Ils ont décidé de renforcer les capacités de ce centre en matière de formation professionnelle.

Selon la Présidence nigérienne, le prochain sommet du Conseil de l’Entente aura lieu en décembre 201 à Lomé au Togo. Le Président nigérien Issoufou Mahamadou est reconduit à la tête du Conseil.

Créé le 29 mai 1959, le Conseil de l’Entente regroupe cinq pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Togo. Le but qui lui a été assigné est d’offrir un cadre de concertation entre les Chefs d’Etat des pays membres mais aussi créer un esprit d’entente et de solidarité entre les citoyens de cette espace. Mais force est de constater que le Conseil sombre dans l’oubli, un défi que tentent de relever les Présidents des pays membres.

Mensah

Lu 37 fois Dernière modification le vendredi, 22 décembre 2017 09:47