Rapport-bilan de l’observation des élections par le Conseil de l’Entente

31 Oct 2017
Écrit par  CE presse
Publié dans Politique
(0 Votes)

urne elections

Le Conseil des Ministres, au cours de sa 6e réunion ordinaire tenue le 20 décembre 2014 à Niamey, a décidé de mettre en place une mission d’observation des élections organisées dans les pays membres. Les missions effectuées en 2015 et 2016, ont permis d’observer cinq élections présidentielles, quatre élections législatives et un référendum constitutionnel en Côte d’Ivoire.

Le rapport-bilan fait la synthèse des rapports des différentes missions d’observation électorale effectuées. Il présente les conditions de déroulement des scrutins ; les résultats des différentes élections observées, les avis des observateurs ainsi que les enseignements tirés des processus, les recommandations et les perspectives.

Dans l’Espace Entente, les structures nationales de gestion des élections se professionnalisent au fil des années et améliorent de manière appréciable leurs performances en mettant l’accent sur la formation des responsables nationaux, régionaux et locaux et surtout des membres des bureaux de vote qui sont répertoriés et sollicités prioritairement ; ce qui garantit la maîtrise des opérations de vote.

De l’avis unanime de tous les observateurs nationaux et internationaux de ces différents processus électoraux, les scrutins se sont déroulés dans des conditions de transparence, d’équité et de crédibilité satisfaisante. Ces performances démocratiques sont d’autant plus appréciables qu’il y a lieu partout, de saluer l’esprit patriotique et la maturité politique des populations. Les observateurs du Conseil de l’Entente se sont à chaque fois, félicités du bon déroulement de ces différents scrutins.

A l’issue des missions d’observation dans les cinq Etats membres, le Conseil de l’Entente a tiré les principaux enseignements suivants des scrutins :
-    les acteurs impliqués dans l’organisation des différents scrutins ont conjugué leurs efforts pour en assurer le succès ;
-    les populations de l’Espace Entente ont fait preuve de civisme et de responsabilité;
-    les campagnes électorales dans les différents pays, malgré quelques incidents de parcours, ont été menées dans une atmosphère de tolérance et de convivialité ;
-    l’amélioration continue des processus électoraux notamment par une professionnalisation des agents électoraux ;
-    le bon déroulement des scrutins dans un environnement globalement apaisé et dans des conditions démocratiques, transparentes et équitables.

Après les missions d’observation électorale effectuées dans les cinq pays membres du Conseil de l’Entente, le grand constat qui a été fait est celui de l’importance que les électeurs et les acteurs qui organisent les élections dans ces pays, accordent à l’observation internationale électorale. Pour garder cette image positive, il est indiqué de procéder à une meilleure organisation de l’activité d’observation électorale. Dans cette optique, le Secrétariat Exécutif pourrait prendre les mesures suivantes en vue de son amélioration :
•    renforcement de l’équipe d’observation notamment avec deux experts par pays ;
•    nomination d’une personnalité politique de l’Espace Entente comme Chef de mission à l’instar des autres organisations telles que l’Union Africaine, la CEDEAO, l’UEMOA, l’OIF, etc. ;
•    élaboration d’un kit de l’observateur contenant notamment un guide de l’observateur du Conseil de l’Entente et des fiches techniques d’observation ;
•    envoi de lettres d’information aux autres organisations pour annoncer la mission du Conseil de l’Entente pour des besoins de synergie sur le terrain ;
•    formation des nouveaux observateurs avant le démarrage de la mission ;
•    renforcement du volet communication des missions d’observation électorale.

S’agissant du financement des élections qui obère de plus en plus les budgets des Etats membres pendant les années électorales, il est recommandé auxdits Etats d’envisager la création d’un Fonds de Financement des Elections qui sera abondé chaque année d’une tranche du montant prévisionnel du budget de la prochaine élection.

Aussi, suite à ses différentes missions d’observation électorales dans les cinq Etats membres, le Secrétariat Exécutif, proposera-t-il, courant 2018, une évaluation des différents processus électoraux engagés dans l’optique de mettre en évidence les bonnes pratiques dans chacun des Etats et de procéder à leur duplication, l’objectif étant d’atteindre un standard harmonisé, un label Entente d’organisation des élections nationales et locales.

Lu 223 fois Dernière modification le lundi, 18 décembre 2017 06:15