2e édition du symposium sur l’initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel

08 Mar 2017
Écrit par  CE presse
Publié dans Politique
(0 Votes)

symposium ouaga

La 2ème édition du Symposium International de Ouagadougou sur le Dialogue Interreligieux et Interculturel qui fait suite à celle de Cotonou organisée en mai 2015, s’est tenue du 03 au 07 mars 2017.

Le Conseil de l’Entente a apportéun appui financier d’un montant de 10.000.000 FCFA pour l’organisation de ce symposiumet a été représenté par une délégation conduite par Monsieur Abdoulaye MOHAMADOU, Secrétaire Exécutif Adjoint et composé de Monsieur Issa D. MOKO, Directeur de la Coopération Politique, de la Paix et de la Sécurité. Il convient de préciser que cette initiative a bénéficié de l’appui de l’UEMOA, de la CEDEAO et de l’OIF.

La cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée le 03 mai 2017, présidée par Monsieur Alpha BARRY, Ministre burkinabè des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, a enregistré la participation de SEM Michel KAFANDO, ancien Président du Faso, Madame Michaelle JEAN, Secrétaire Générale de l’OIF, Pr Firmin  Edouard MATOKO, Directeur Général Adjoint de l’UNESCO, du Dr Cheick Boubacar DOUKOURE, Président du Conseil Exécutif de l’ISESCO, de Madame Alima Déborah TRAORE, Médiateur du Faso, du Pr Albert TEVOEDJRE, Médiateur Emérite Honoraire de l’UEMOA, du Maire de la ville de Ouagadougou ainsi que des responsables religieux,  des jeunes et des femmes. Cette cérémonie a été marquée par dix interventions et le discours d’ouverture du Ministre des Affaires Etrangères. Les différents messages véhiculés par les intervenants, ont mis l’accent sur les vertus pacifistes du dialogue des religions et des cultures et la nécessité de promouvoir la culture de la paix, gage de stabilité et de sécurité dans le monde.

Les échanges de Ouagadougou ont porté sur les thèmes suivants :

-    Sources et ressources culturelles et religieuses lors de la Transition burkinabè, communication inaugurale, présentée par le Président KAFANDO ;
-    De l’Afrique globale à l’Afrique de l’Ouest ;
-    Capital social et acteurs culturels ;
-    Médias et société ;
-    Partage des expériences en matière de dialogue des religions et des cultures ;
-    Forum des jeunes leaders ;
-    Forum des femmes leaders.

La rencontre de Cotonou avait abouti au « Manifeste pour l’Education à la Paix et au Développement par le Dialogue Interreligieux et Interculturel ». La rencontre de Ouagadougou s’est conclue par l’élaboration d’une feuille de route dite : « Le Plan d’Actions de Ouagadougou » qui vise à opérationnaliser les initiatives africaines pour la paix et le développement au travers du dialogue interreligieux et interculturel.

La prochaine rencontre, prévue en 2018 à Abuja au Nigéria, permettra de prendre des mesures institutionnelles et d’élaborer une stratégie de mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre des actions programmées.

Lu 388 fois Dernière modification le lundi, 18 décembre 2017 03:32