CERFER: Réunions des Ministres sur les métiers du rail (compte rendu)

30 Avr 2018

COMPTE RENDU DE LA REUNION DES MINISTRES DU CONSEIL DE L'ENTENTE SUR L'AMELIORATION DE L'EMPLOYABILITE DES JEUNES AUX METIERS DU RAIL

Dans le cadre de l'amélioration de l'employabilité des jeunes aux métiers du rail, une réunion des ministres des infrastructures et des transports du Conseil de l'Entente s'est tenue le 13 avril 2018 à l'hôtel EDA-OBA à Lomé(Togo).
Cette réunion a connu la présence des ministres des infrastructures et des transports du Bénin et du Togo ; du ministre des équipements du Niger et des représentants des ministres de la Côte d'Ivoire et du Burkina-Faso.
L'objectif de la réunion est d'examiner et d'adopter les conclusions, propositions et recommandations issues des travaux de l'atelier des experts, tenu les 10, 11 et 12 avril 2018 à Lomé sur l'employabilité des jeunes aux métiers du rail dans les pays du Conseil de l'Entente.


Présidée par le ministre des infrastructures et des transports du Togo, Monsieur Ninsao GNOFAM, représentant du Premier ministre de la République togolaise, la réunion a porté sur trois points suivants :


1- Examen et approbation des conclusions, propositions et recommandations du rapport de la réunion des experts ;
2- Point sur la mise en œuvre des réformes du CERFER ;
3- Questions diverses.

Point 1- Examen et approbation des conclusions, propositions et recommandations du rapport de la réunion des experts


Les ministres ont examinéet échangé sur les conclusions, propositions et recommandations du rapport de la réunion des experts et ont décidé ce qui suit:


1. Soutenir le Centre Régional de Formation en Entretien Routier (CERFER) dans son ambition d'intégrer la formation aux métiers du chemin de fer à vocation régionale tout en encourageant des complémentarités avec les autres structures de formation ferroviaire d'Afrique ;

2. Mettre en place un partenariat avec les organismes de financement de la Boucle ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Niamey-Cotonou-Lomé, un fonds de formation ferroviaire constitué principalement d'une fraction des investissements privés et publics affectés aux travaux de construction, modernisation ou réhabilitation du réseau de la Boucle ferroviaire ;

3. Mandater le Bureau International du Travail pour la réalisation d'études d'impacts de la Boucle ferroviaire sur l'emploi et en mettant en exergue l'impact des investissements ferroviaires sur l'emploi des jeunes sans distinction de sexe ;

4. Mener des négociations en vue du financement des projets ferroviaires en mettant l'accent sur des modalités de financement favorables à l'emploi des jeunes dans les phases de réalisation, d'exploitation et de maintenance des réseaux ;

5. Associer le secteur privé au Conseil d'Administration du CERFER en vue de faciliter les stages en entreprises, la validation des contenus de formations, l'instauration d'un dialogue avec les professionnels des secteurs concernés et mobiliser le financement additionnel nécessaire.

Au point 2 : Point sur la mise en œuvre des réformes du CERFER


Les ministres ont suivi la présentation de la mise en œuvre des réformes du CERFER et se sont félicités de leur état d'avancement.
La réunion ayant débattu de tous les points relatifs aux conclusions des travaux des experts, aucun point n'a fait l'objet de divers.
Un communiqué final faisant état des principales décisions de la réunion a sanctionné les travaux.
Au terme de la réunion, les ministres ont exprimé leur profonde et déférente gratitude à Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise pour avoir accepté le patronage et l'organisation effective de l'atelier.

 

Fait à Lomé, le 13 avril 2018
Le Président de séance

Ninsao GNOFAM

Lu 49 fois Dernière modification le lundi, 07 mai 2018 12:18