semipodjimarchejpg                                                           

Vidéo de la cérémonie :Cliquez pour voir la vidéo

 

Le Conseil de l’Entente vient d'offrir aux populations de la commune de Sèmè-Podji et environs un marché de vente de produits maraîchers construit au quartier Agbalilamè ainsi que des kits de dispositifs d'irrigation pour améliorer la rentabilité des activités de maraîchage. Les ouvrages ont été inaugurés, vendredi 29 juin dernier, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui.

 

Douze modules de hangars, deux blocs administratifs et des blocs de latrines…, le marché d’Agbalilamè situé dans la commune de Sèmè-Podji a fait peau neuve pour le bonheur des marchands et des acheteurs de produits maraîchers. En plus, douze kits de dispositifs d’irrigation complets ont été installés pour appuyer les producteurs de la région. 
Entièrement financés par le Conseil de l’Entente à hauteur de 50 millions, ces ouvrages ont été construits par l’entreprise Agar & Fils sous l’expertise de l’Agence d’étude et d’exécution des travaux (Ageet-Bénin), maître d’ouvrage délégué. Ils ont été réceptionnés, vendredi dernier, par le maire de la commune de Sèmè-Podji, Charlemagne Honfo, et le ministre en charge de l’Agriculture, Gaston Dossouhoui.
En ce qui concerne le marché, chaque module de hangars compte trois places et a une forme rectangulaire de 6 m de long sur 3 m de large soit un total de 36 places. Les kits de dispositifs d'irrigation sont, quant à eux, constitués d'un mini-
forage équipé de motopompe et de tuyauteries qui fournissent de l'eau aux cultures à travers des bandes perforées. 
Présentant les caractéristiques des ouvrages, le directeur général d'Ageet-Bénin, Dieudonné Dimato, a rassuré de la qualité des travaux. 
Pour le maire de la commune de Sèmè-Podji, Charlemagne Honfo, l'acte posé par le Conseil de l’Entente répond non seulement au Plan de développement de la commune de Sèmè-Podji mais participe aussi des Objectifs de développement durable. « Les populations de la commune de Sèmè-Podji, les 300 mille âmes, sont heureuses. Par ce joyau, non seulement le problème de Sèmè-Podji est réglé pour l’écoulement des produits à Cotonou, ville vitrine mais aussi pour les zones lacustres environnantes (Ganvié, Sô-Tchanhoué) », a-t-il indiqué. 
Le president de la coopérative des jeunes maraîchers de la commune de Sèmè-Podji, Mathieu Sahui, exprime l’opportunité de ces réalisations. « Le travail de maraîcher est un métier noble, un sacerdoce. Le maraîcher travaille à nourrir qualitativement et quantitativement les populations. C’est certainement ce qu'a compris le Conseil de l'Entente en faisant le choix de soutenir les acteurs de ce secteur d’activité », a-il ajouté. 
Pour le secrétaire exécutif du Conseil de l'Entente, Patrice Kuame, le geste répond à la mission et à la vision du Conseil. «La mission du Conseil de l’Entente est de contribuer à l’instauration d’un climat de paix pour favoriser le développement durable dans les pays membres. Mais la paix n'est pas un vain mot. C’est un comportement tel que la mise en place d'un cadre propice permettant aux populations de mieux vivre de leurs activités locales », a-t-il expliqué.
Procédant à l’inauguration officielle, le ministre Gaston Dossouhoui a demandé aux habitants de Sèmè-Podji et environs de faire un bon usage des ouvrages. « C'est votre chose. C'est vous qui savez où le marché peut s'animer et comment il va s'animer », leur a-t-il indiqué après les avoir confiés au soin du coordonnateur du Programme national du développement des activités maraîchères pour un suivi approfondi. Car les activités maraîchères, a-t-il rappelé, ont une place de choix dans le Programme d'action du gouvernement?

source :lanationbenin.info

 

semipodjig group Msemipodjig marche1

 

 

 

 

culture benin

culture burkina

culture cotedivoire

culture niger

culture togo